SEARCH

SEARCH BY CITATION

Based on ethnography among handloom mat-weavers in South India, this article asks how persons and things become agents, and what this process involves. Foucault's concept of the heterotopia is utilized to think through the puzzle seen in ‘traditional Indian craft’, but not restricted to it: why and how are certain marginalized persons and things brought by powerful others to the centre of a framed social space? How does this repositioning simultaneously enhance and constrain the capacity of these persons and things to act effectively? The article also proposes a way of thinking about acting things while avoiding the problem of intentionality.

Résumé

Sur la base d'un travail d'ethnographie parmi les tisserands de tapis handloom d'Inde du Sud, l'auteur s'interroge sur la façon dont les personnes et les objets deviennent des agents et sur ce qu'implique ce processus. Le concept d'hétérotopie de Foucault est mis à contribution pour résoudre l'énigme de «l'artisanat indien traditionnel», sans toutefois s'y limiter : pourquoi et comment certaines personnes et certains objets marginalisés sont-ils amenés par d'autres, plus puissants, au centre d'un espace social encadré? Comment ce repositionnement accroît-il et restreint-il à la fois la capacité d'agir efficacement de ces personnes et de ces objets? L'article propose également une approche de la réflexion sur les objets agissants, tout en évitant l'écueil de l'intentionnalité.