SEARCH

SEARCH BY CITATION

This article is concerned with the moral economy of HIV treatment in a transnational mining company. Based on multi-sited ethnography in the world's third biggest mining company, I explore how relations between employer and employee are being transformed as a result of corporate HIV programmes, creating connections between the personal realm of sexual conduct and family life and the political economy of global corporate capitalism. I argue that corporate social responsibility serves as a mechanism through which the company consolidates its authority over a particular field of society, in this case its workforce, conflating the exigencies of human care with the interests of capital.

Résumé

Le présent article concerne l'économie morale du traitement du VIH au sein d'une société minière internationale. Sur la base d'une ethnographie multi-site de la troisième société minière mondiale, l'auteur explore la manière dont les relations entre employeur et employé se transforment sous l'effet des programmes de lutte contre le VIH mis en place par l'entreprise. Ils créent des liens entre le domaine personnel du comportement sexuel et de la vie familiale et l'économie politique du capitalisme mondialisé. L'auteur avance que la responsabilité sociale de l'entreprise est instrumentalisée par celle-ci pour renforcer son autorité sur un secteur particulier de la société, en l'occurrence sa main-d'œuvre, télescopant ainsi les exigences humanitaires du soin et les intérêts du capitalisme d'entreprise.