SEARCH

SEARCH BY CITATION

Ethnography from Aboriginal Australia attests to the significance of dreams in the creation of new songs, designs, and ceremonies. In this article, I examine the relationships between dreams, memory, and creativity in ritual, design, and song creation. Advances made in neuroscience mean that, increasingly, scientists are able to map neural activity occurring in different sleep phases. Can this capability help us to understand the emergence of creativity, such as that which appears to have its origins in dreams? Drawing on cognitive psychology and neurophysiology, I argue that much of the creativity that emerges from dreams is contingent on memory. Memory is both biological and cultural, so culture is implicated in how dreams are imaginatively shaped, remembered, reported, and experienced. Thus, an important link between the apparently autonomous aspects of dreams and the resulting creativity that has been reported in many cultures around the world, in ethnography and by dreamers themselves, is the encultured work of memory.

Résumé

L’ethnographie de l’Australie aborigène témoigne de l’importance des rêves dans la création de nouveaux chants, dessins et cérémonies. L’auteure examine ici les relations entre rêves, mémoire et créativité dans la création de rituels, de dessins et de chants. Grâce aux progrès des neurosciences, il est possible de cartographier de plus en plus précisément l’activité neuronale dans les différentes phases du sommeil. Cet outil nous aidera-t-il à comprendre l’émergence de la créativité lorsque celle-ci semble prendre sa source dans les rêves ? À partir des données de la psychologie cognitive et de la neurophysiologie, l’auteure affirme qu’une grande partie de la créativité née des rêves est liée à la mémoire. La mémoire étant à la fois biologique et culturelle, la culture intervient dans la manière dont l’imagination donne forme aux rêves et dont le sujet se souvient de ceux-ci, les relate et les vit. Le travail de mémoire intégré dans la culture constitue donc un lien important entre les aspects apparemment autonomes des rêves et la créativité qui en résulte et qui a été rapportée dans de nombreuses cultures du monde, que ce soit dans l’ethnographie ou par les rêveurs eux-mêmes.