SEARCH

SEARCH BY CITATION

Deep South (1941) is an ethnography of racial caste and class in Natchez, Mississippi, in the 1930s. This classic of functionalist social anthropology is particularly interesting because it describes a deeply divided and unequal modern society. In the American South, the population was divided into two endogamous ‘castes’ and segregation ensured their almost complete social separation, with whites dominant over blacks. Each racial group was also divided by class, so that Natchez society was based on an elaborate caste-class hierarchy, whose characteristics are subtly explored in Deep South. None the less, although the caste concept was used by other American writers, most later social scientists preferred ‘ethnic group’ or ‘race’ itself. Caste in India has been compared with American racial caste, but anthropologists of India have scarcely exploited the insights to be derived from Deep South and similar studies. For understanding the institutions and values of hierarchy, Deep South remains invaluable.

Résumé

Deep South (1941) est une ethnographie des castes raciales et des classes à Natchez, dans le Mississippi des années 1930. Ce classique de l'anthropologie sociale fonctionnaliste est particulièrement intéressant en cela qu'il décrit une société moderne profondément divisée et inégalitaire. Dans le Sud des États-Unis, la population de l'époque était divisée en deux « castes » endogamiques et la ségrégation assurait une séparation sociale presque totale, les Blancs dominant les Noirs. Chaque groupe social était aussi divisé en classes, de sorte que la société de Natchez se fondait sur une complexe hiérarchie de caste et de classe dont Deep South explore subtilement les caractéristiques. Ceci étant dit, bien que d'autres auteurs américains aient aussi utilisé la notion de caste, la plupart des sociologues postérieurs ont préféré« groupe ethnique » ou « race ». Les castes indiennes ont été comparées aux castes raciales américaines, mais les anthropologues travaillant sur l'Inde ont très peu exploité l'éclairage que pouvaient apporter Deep South et d'autres études similaires. Or Deep South reste inestimable lorsqu'il s'agit de comprendre les institutions et les valeurs de la hiérarchie.