SEARCH

SEARCH BY CITATION

The focus of this article is the proliferation of new charismatic Pentecostal churches in the South Pacific nation Vanuatu. The established Presbyterian Church on the island of Ambrym is compared to a new Pentecostal church in the capital Port Vila in terms of gender. The idea of a vanishing form of masculinity and the development of a form of ‘gender nostalgia’ is emphasized in the comparison. By looking at gender relations, new perspectives on the difference between the new churches and more established churches emerge, and these perspectives, I argue, might also give us an understanding of why fission seem to be inevitable for the new Pentecostal churches in Vanuatu.

Résumé

Le présent article s’intéresse à la prolifération des nouvelles Églises pentecôtistes charismatiques au Vanuatu, une nation du Pacifique Sud. Il propose un comparaison du point de vue des rapports de genre entre l’Église presbytérienne établie dans l’île d’Ambrym et une nouvelle assemblée pentecôtiste de la capitale, Port Vila. Cette comparaison met l’accent sur l’idée d’une forme de masculinité en voie de disparition et sur le développement d’une certaine « nostalgie de genre ». L’examen des rapports sociaux de sexes fait apparaître de nouveaux angles d’approche de la différence entre les nouvelles Églises et les plus établies. L’auteure affirme que ces approches peuvent permettre de comprendre pourquoi le schisme semble inévitable pour les nouvelles Églises pentecôtistes du Vanuatu.