SEARCH

SEARCH BY CITATION

Changes in regulation and taxation during the past decade have had a profound effect on the experience of betting in dedicated shops in the United Kingdom. This article explores how betting shop customers and staff in London have responded to the introduction of gambling machines depicting roulette and other casino-type games in an environment that was traditionally dedicated to betting on horse and dog racing. The rise of machine gambling has been presented as a transition from ‘social’ to ‘asocial’ forms of gambling by researchers working in the UK, Las Vegas, and Australia. Traditional bettors and betting shop staff also present betting and machine play as discrete and value them differently. I show that while some of the experiential qualities of machine play observed elsewhere have been replicated in shops, the differences between traditional betting and machine play are overstated, for structural reasons. Traditional bettors and staff are interested in distinguishing their activities from those of newcomers. Responses to new gambling media in betting shops are socially, as well as experientially, mediated, a crucial insight for the wider study of gambling and gambling regulation.

Résumé

L'évolution de la réglementation et de la taxation des paris a eu depuis une dizaine d'année de profonds effets sur l'expérience des parieurs dans les officines du Royaume-Uni. Le présent article étudie la réaction des clients et du personnel de bureaux de paris londoniens à l'apparition des machines proposant des jeux de roulette et autres jeux de casino dans un environnement traditionnellement dévolu aux paris sur les courses de chevaux et de chiens. Au Royaume-Uni, à Las Vegas et en Australie, des chercheurs ont présenté l'essor des machines de jeux comme le passage de formes de jeu « sociales »à d'autres « asociales ». Les parieurs traditionnels et les employés des bureaux de paris considèrent eux aussi les paris et les jeux sur machines comme deux activités distinctes et de valeur différente. L'auteure montre ici qu'une partie des qualités de l'expérience du jeu sur machines observées ailleurs se retrouvent dans les bureaux de paris, mais que les auteurs ont exagéré les différences entre paris traditionnels et jeux sur machines, pour des raisons structurelles. Les parieurs traditionnels et les employés ont intérêt à distinguer leurs activités de celles des nouveaux venus. La réponse aux nouveaux modes de jeu dans les bureaux de paris, médiée socialement mais aussi par l'expérience, est très instructive pour l'étude plus large des jeux de paris et de leur réglementation.