SEARCH

SEARCH BY CITATION

In rural Mongolia, hospitality without expectation of a return is a prime ethical and practical virtue, but it is always performed rather than merely spontaneous. Oral maxims of hospitality designate the acts to be performed, lending them a crafted, aesthetic quality and forming a holding pattern that mediates the mutual vulnerability of the host and guest. It is argued that this situation can be analysed through the concept of ‘tone’, a cultural artefact's organizing affect. The production of affective reassurance – the ideal of hospitality – is, however, often shot through with disturbing emotions and negative forms of distancing.

Résumé

Dans la Mongolie rurale, pratiquer l'hospitalité sans rien attendre en retour est une vertu éthique et pratique majeure, mais elle est toujours une performance plutôt qu'une attitude spontanée. Les maximes orales de l'hospitalité définissent les actes à accomplir, conférant à ceux-ci un caractère travaillé et esthétique et constituant un schéma directeur qui médie la vulnérabilité réciproque de l'hôte et de l'invité. L'auteure avance que cette situation peut être analysée par le concept de « ton », un affect qui organise un artefact culturel. La production d'une assurance affective, idéal de l'hospitalité, est cependant souvent parcourue d'émotions perturbatrices et de formes négatives de distanciation.