Get access

The experimental hut: hosting vectors

Authors


Room 201, 15-17 Tavistock Place, London WC1H 9SH, UK. ahkelly@gmail.com

Abstract

In southeast Tanzania, ten canvas huts raised on wooden foundations occupy a plot of cleared rice field. Designed to simulate malaria transmission on the domestic scale, the experimental hut is constructed in the fashion of indigenous homes (complete with villagers, paid to spend the night), but is structurally modified to render mosquito behaviours visible. The experiment's domestic camouflage provides the setting for multiple, and reciprocal, hostings: between parasite, mosquito, and human, and between villagers, volunteers, and scientists. This paper explores the valences of hospitality when the ‘home’ becomes a site of experimentation, and the cosmopolitan encounters these experiments entail.

Résumé

Dans le sud-est de la Tanzanie, dix cases en toile dressées sur des fondations en bois occupent une parcelle de rizière dégagée. Conçue pour simuler la transmission du paludisme à l'échelle domestique, la case expérimentale est construite à la manière des maisons indigènes (avec même des villageois, payés pour y passer la nuit), mais sa structure est modifiée de façon à rendre le comportement des moustiques visible. Le camouflage domestique de l'expérience crée le cadre de multiples hébergements réciproques : entre le parasite, le moustique et l'homme, entre villageois, bénévoles et scientifiques. Le présent article explore les valences de l'hospitalité quand « la maison » devient un lieu d'expérimentation, ainsi que les rencontres cosmopolites qu'impliquent ces expériences.

Ancillary