SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Energy and climate policy;
  • Urban and Regional Governance;
  • Urban Infrastructures;
  • Liberalization;
  • Privatization

Abstract

Energy systems in Germany and in all western OECD countries are currently undergoing transformations that have profound implications for their urban and regional governance, as well as for regional development in general. New technologies, regulatory regimes, management styles, marketing strategies and environmental priorities have emerged, dramatically reconfiguring patterns of governance within cities and regions. This is particularly obvious in the city region of Berlin, where utility restructuring coincides with a dramatic fiscal crisis in the city. The privatization of the energy utilities and of many public services, the opening of the regional energy markets, public and private climate protection initiatives and the emergence of new market participants are radically changing the conditions of regional governance and energy planning. However, although substantial recasting of policy issues and traditional forms of governance in the energy sector is underway in Berlin, energy management is confronted with severe institutional problems of interpolicy coordination and regional cooperation, entrepreneurial governance and contract management. Thus, this article argues in favour of new policy approaches and institutional reforms to shape the development of energy networks according to local and regional sustainability needs.

Résumé

En Allemagne et dans tous les pays occidentaux de l’OCDE, les systèmes énergétiques connaissent des transformations qui affectent profondément la gouvernance urbaine et régionale, de même que l’évolution des régions en général. Nouvelles technologies, mécanismes régulateurs, styles de gestion, stratégies de marketing et priorités environnementales ont vu le jour, reconfigurant considérablement les modèles de gouvernance des villes et régions. Cette transformation est évidente dans la région métropolitaine de Berlin où la restructuration des services à la population coïncide avec une énorme crise fiscale de la municipalité. La privatisation de la distribution d’énergie et de nombreux services publics, l’ouverture des marchés régionaux de l’énergie, les initiatives publiques et privées de préservation du climat, ainsi que l’apparition de nouveaux acteurs sur les marchés ont affecté radicalement les conditions de la gouvernance régionale et la planification énergétique. Toutefois, malgré une large refonte des enjeux politiques et des formes traditionnelles de gouvernance dans le secteur énergétique, la gestion de l’énergie à Berlin est confrontée à de graves problèmes institutionnels de coordination entre politiques et de coopération régionale, de gouvernance de type entrepreneurial et d’administration des marchés. C’est pourquoi cet article préconise à la fois de nouvelles approches de politique publique et des réformes institutionnelles pour configurer l’aménagement des réseaux énergétiques en fonction des besoins en durabilité locaux et régionaux.