SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • mineral oil;
  • moisturisation;
  • occlusivity

Synopsis

This review was initially prepared in 2011 before Professor Johann Wiechers tragically passed away. It has been updated and is being published in his memory. It discusses the importance of mineral oil and its benefits to skin. Its source, structure, properties and efficacy are discussed. Mineral oil has been shown to improve skin softness and barrier function better than some other emollients using the gas-bearing dynamometer and standard water vapour transmission testing as well as in vivo studies showing its effects on suppressing transepidermal water loss (TEWL). It has also been subjected to the rigour of the newer in vivo confocal microscopic measurements now used for testing the performance of moisturizers by following the swelling characteristics of the stratum corneum and been found favourable compared with many vegetable oils. Its introduction as a cosmetic oil was in the late 1800s, and still today, it is used as one of the main components of moisturizers, a true testament to its cost to efficacy window. Naturally, it has physical effects on the stratum corneum, but it is expected that these will translate into biological effects simply through its mechanism of hydrating and occluding the stratum corneum from which many benefits are derived.

Résumé

Cette revue avait été préparée initialement en 2011 avant que le professeur Johann Wiechers décède tragiquement. Elle a été mise à jour et est publiée en son souvenir. Elle discute de l'importance de l'huile minérale et de ses avantages pour la peau. Sa source, la structure, ses propriétés et son efficacité sont discutées. L'huile minérale a été montrée capable d'améliorer la douceur de la peau et du fonctionnement de la barrière cutanée, mieux que certains autres émollients, en utilisant le gaz dynamomètre et les essais de la transmission de vapeur, ainsi que des études in vivo montrant ses effets supprimant la perte d'eau transépidermique (PIE). Elle a également été soumise à la rigueur de la nouvelle microscopie confocal in vivo maintenant utilisée pour tester les performances des crèmes hydratantes en suivant le gonflement caractéristique de la couche cornée et a été trouvée favorable par rapport à de nombreuses huiles végétales. Son introduction en tant que huile cosmétique date de la fin des 1800 et encore aujourd'hui elle est utilisée comme l'un des principaux composants de crèmes hydratantes, véritable témoin de son rapport coût/efficacité. Naturellement, elle a des effets physiques sur le stratum corneum, mais on s'attend à ce que ceux-ci se traduisent par des effets biologiques tout simplement sur la base de son mécanisme d'hydratation et de l'occlusion du stratum corneum de laquelle de nombreux avantages peuvent être tirés.