Classification of Epilepsies and Epileptic Syndromes in Two Different Samples of Patients

Authors


Hôpital Pellegrin, 33076 Bordeaux, France

Abstract

Summary: We attempted to classify, according to the International Classification of Epilepsies and Epileptic Syndromes, 986 patients consecutively examined during a 13-month period either in a specialized private practice (n = 642) or in an adult neurology unit in a university hospital (n = 344). Without major difficulty, we classified 97% of patients in more or less clearly defined syndromes. Benign frontal and benign psychomotor epilepsies of childhood were represented in this sample of patients. In either partial or generalized idiopathic epilepsies, a diagnosis of epilepsy appears justified even after a single epileptic event when sufficient electroclinical characteristics are present. Patients with symptomatic generalized epilepsies often have to be classified under two or three headings. Many children with a symptomatic generalized epilepsy also experience partial seizures. Alcoholic epilepsy is described as a veritable epileptic syndrome. The distribution of epileptic syndromes was clearly different in the two samples, casting doubt on the value of some epidemiologic surveys based on selected groups of patients.

RÉSUMÉ

On a essayé de classer selon la classification Internationale des Epilepsies et des Syndromes Epileptiques 986 patients vus de facon consécutive, pendant 13 mois, soit à une consultation spécialisée privée (n = 642) soit dans le service de neurologie ďadultes ďun hôpital universitaire (n = 344) 97% des patients ont pu être classés sans difficultés majeures, dans des syndromes précis ou définis de façon plus vague. Des épilepsies frontales bénignes et psychomotrices bénignes de ľenfance ont été diagnostiquées. Dans les épilepsies idiopathiques, partielles ou généralisées, un diagnostic ďépilepsie parait justifié même après une seule crise, lorsqu'existent des arguments électrocliniques suffisants. Les patients ayant une épilepsie généralisée symptomatique doivent souvent être classés dans deux ou trois rubriques. Un nombre non négligeable ďenfants présentant une épilepsie symptomatique dite géneralisee a aussi des crises partielles. Ľépilepsie alcoolique est présentée comme un authentique syndrome épileptique. La distribution des syndromes épileptiques dans les deux groupes était nettement différente, ce qui jette un doute sur la valeur de certaines études épidémiologiques, fondées sur des groupes sélectionnés de sujets.

Ancillary