SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • C31;
  • F21;
  • F23

Abstract This paper estimates the aggregate productivity effects of Marshallian externalities generated by foreign direct investment (FDI) in US states, controlling for Marshallian externalities and other spatial spillovers generated by domestic firms. A regional production function framework models externalities and other spatial spillovers explicitly as determinants of total factor productivity. We employ a system generalized method of moments (GMM) estimator to account for the potential endogeneity of FDI and the presence of spatial lags. Using data for US states from 1977–2003, the results indicate that FDI generates positive externalities, while externalities from domestic firms are negative.

Ce mémoire évalue les effets agrégés de productivité des effets externes marshalliens engendrés par l’investissement direct en provenance de l’étranger dans les états américains, en normalisant pour tenir compte des effets externes marshalliens et autres effets de retombée au plan spatial des firmes domestiques. A l’aide d’un cadre de fonction de production régionale, on modélise les effets externes et autres effets de retombée spatiaux explicitement en tant que déterminants de la productivité totale des facteurs. On utilise la méthode généralisée des moments (MGM) comme estimateur pour prendre en compte l’endogénéité potentielle de l’investissement direct en provenance de l’étranger et la présence de délais spatiaux. En utilisant les données américaines de 1977 à 2003, on constate que l’investissement direct en provenance de l’étranger produit des effets externes positifs alors que les effets externes des firmes domestiques sont négatifs.