SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • I11;
  • C91

Abstract Debate over the effects of public versus private health care finance persists in both academic and policy circles. This paper presents the results of a revealed preference laboratory experiment that tests how characteristics of the public health system affect a subject's willingness-to-pay (WTP) for parallel private health insurance. Consistent with the theoretical predictions of Cuff et al. (2010), subjects’ average WTP is lower and the size of the private insurance sector smaller when the public system allocates health care based on need rather than randomly and when the probability of receiving health care from the public system is high.

Les débats continuent quant aux effets comparés du financement privé et public des soins de santéà la fois dans le monde académique et le monde des définisseurs de politiques. Ce mémoire présente les résultats d’une expérience de laboratoire destinée à révéler les préférences et à montrer comment des caractéristiques du système public de soins de santé affectent la volonté de payer pour des services parallèles d’assurance santé privée. En ligne avec les prédictions théoriques de Cuff et al. (2010), la volonté moyenne de payer est plus faible et la taille du secteur de l’assurance privée plus petite quand le régime public est fondé sur les besoins plutôt qu’aléatoire, et quand la probabilité de recevoir les soins du régime public est élevée.