SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract.  We investigate the impact of Canada's means-tested and universal public pension programs on the mortality rates of age groups eligible for pension benefits for the period 1921–1966. We find that only the universal program significantly reduced pension eligible age group mortality rates. The implied social value of the mortality risk reduction from this program is one-tenth of the value per statistical life associated with contemporary government policy, meaning that Canadians did not need to place a high value on the life of a senior to justify the higher cost of the universal program. JEL classification: I3, J1

On analyse l’impact des régimes de rentes universels et de ceux qui impliquent une enquête sur la situation de fortune sur les taux de mortalité des groupes d’âge éligibles aux prestations de retraite pour la période 1921–1966. On découvre que seulement les régimes universels réduisent de manière significative les taux de mortalité des groupes d’âge éligibles. La valeur sociale implicite de la réduction du risque de mortalité attribuable à un tel régime est égale à un dixième de la valeur de la vie statistique associée aux politiques contemporaines des gouvernements. Voilà qui signifie que les Canadiens n’ont pas à attribuer une grande valeur à la vie d’un aîné pour justifier le coût plus élevé du programme universel.