SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract An inability to borrow affected migration from Europe to North America. This capital constraint is formalized with a life-cycle model, where agents jointly choose how much to save, the optimal period to finance migration, and whether to migrate. Using a life-cycle model we show that preference for the home country, the period of adjustment after arrival, and the direct cost of migration affect the savings of migrants, age at migration, and who migrates. These results are discussed in light of wages in Canada and the Netherlands, and the characteristics of Dutch immigrants drawn from ship passenger manifests. Capital constraints delayed migration and help explain the large wage gap between the Netherlands and Canada. JEL classification: J61, N32, N34

Une incapacitéà emprunter a affecté la migration de l’Europe vers l’Amérique du Nord. Cette contrainte sur l’accès au capital est formalisée à l’aide d’un modèle de cycle de vie où les agents choisissent conjointement combien épargner, la période optimale pour financer la migration, et le choix de migrer ou non. A l’aide d’un modèle de cycle de vie, on montre que la préférence pour le pays d’origine, la période d’ajustement après l’arrivée, et le coût direct de la migration affectent l’épargne des émigrants, l’âge auquel ils migrent, et qui émigre. Ces résultats sont discutés à la lumière des salaires au Canada et au Pays-Bas, et des caractéristiques des immigrants hollandais tirées de listes de passagers de bateaux. Les contraintes sur l’accès au capital ont retardé la migration et aident à expliquer le grand écart entre les salaires en Hollande et au Canada.