Human need in rural developing areas: perceptions of wildlife conservation experts

Authors


Abstract

‘Sustainable use’ and ‘community-based conservation’ are two contemporary concepts in wildlife conservation policy. Their rise represents a shift away from traditional conservation techniques, and a merging of narratives about conservation and development. While policy statements by major conservation organisations emphasise the necessity of the shift, evidence to date suggests that, in practice, implementation of these concepts has been limited.

This paper considers the extent to which sustainable use and community-based conservation have been accepted (or not) by a specific group of conservation experts, and what this level of acceptance implies for conservation in practice. Based on in-depth interviews with experts in marine turtle biology and/or conservation policy, the paper considers the willingness and ability of such experts to incorporate human development needs and issues into conservation activities. The suitability of conservation organisations as promoters of rural development, and implications of their further involvement as such, are discussed.

Les principes de ‘l'utilisation durable’ et de ‘la protection de l'environnement par la communauté’ sont deux concepts courants dans la politique de la defense de la flore et de la faune. La montée de ces concepts représente un écart par rapport aux techniques traditionnelles de la défense de l'environnement, ainsi qu'un lieu de convergence ou les récits sur la protection des ressources naturelles, et sur développement se fusionnent. Bien que les déclarations de principe faites par d'importants organismes de protection soulignent la nécessité de poursuivre cette nouvelle orientation, il y a de bonnes raisons de penser que la mise en pratique de ces concepts a été, jusqu'a présent, trés limitée.

Cet article traitera de la mesure d'acceptation accordée à ces deux concepts, au sein d'un groupe spécifique de spécialistes en défense des ressources naturelles, ainsi que les répercussions de ce niveau d'acceptation pour la pratique de la protection. A partir d'entrevues en profondeur menées avec des experts en la biologie des tortues marines et/ou en la politique de leur protection, l'article examinera la volonté, ainsi que la capacité, de tels experts d'intégrer les exigences humaines aux activités de protection. Seront également considérées la question de l'aptitude de ces organismes de protection à promouvoir le développement rurale, et les consequences possibles de leur implication continue dans celui-ci.

Ancillary