SEARCH

SEARCH BY CITATION

In recent years the government of the Philippines has attempted to accelerate the growth of the nation's economy by encouraging the extraction of its mineral resources by multinational corporations. The Philippines is also a nation beset by armed violence carried out by anti-state groups. This article discusses how the presence, and activities, of these groups generate problems for a mining-based development paradigm. The article examines: the literature on the topic of natural resource abundance and conflict, how there have been attacks upon mines by armed groups, how mining companies have served as a target of extortion, how grievances related to mining can act as a source of conflict, how mining could disrupt the peace process with the Moro Islamic Liberation Front and how mines are accompanied by a militarization of the area in their vicinity. Ultimately, violence is a manifestation of poverty and social exclusion inherent in Philippine society. Mining may not diminish, and indeed may increase, this poverty and social exclusion. Unless poverty and social exclusion is alleviated the violence will continue and alternative efforts to develop the Philippine economy will be precluded.

L'activité minière au milieu d'un conflit armé: l'extraction de métaux non-ferreux aux Philippines

Dans les dernières années, le gouvernement des Philippines a pris des mesures afin d'accélérer la croissance de son économie nationale en incitant des sociétés multinationales à exploiter ses ressources minières. Les Philippines sont un pays rongé par la violence commis par des groupes armés anti-gouvernementaux. Cet article explique comment la présence et les activités de ces groupes posent des problèmes pour le paradigme du développement axé sur l'exploitation minière. L'article étudie la littérature sur l'abondance des ressources naturelles et des conflits, comment des attaques contre les mines sont commises par les groupes armés, comment des actes d'extorsion sont menés sur des compagnies minières, comment les griefs relatifs à l'activité minière peuvent dégénérer en conflit, comment l'activité minière peut nuire au processus de paix avec le Front de libération islamique Moro, et comment les lieux situés près des mines se militarisent. En dernière analyse, la violence est une manifestation de la pauvreté et l'exclusion sociale qui sont inhérents à la société philippine. L'activité minière ne réduirait pas cette pauvreté et exclusion sociale, mais tendrait au contraire à les exacerber. À moins que la pauvreté et l'exclusion sociale ne soient soulagées, la violence continuera et il sera impossible de mettre en œuvre des mesures alternatives au développement de l'économie des Philippines.