SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • geographies of voluntarism;
  • voluntary sector;
  • health care;
  • rural areas;
  • restructuring;
  • seniors;
  • Ontario
  • géographies du bénévolat;
  • secteur bénévole;
  • soins de santé;
  • milieux ruraux;
  • restructuration;
  • personnes aînées;
  • Ontario

This article contributes to the burgeoning literature on the geographies of voluntarism by addressing how voluntary sector providers in rural communities respond to the downloading of responsibilities for health and social care associated with public service restructuring. Drawing on a qualitative analysis of long-term care in Ontario, it focuses on the consequent actions of non-profit organizations, community support groups and volunteer caregivers in three different rural settings. Despite evidence of increasingly disproportionate levels of voluntarism amongst rural communities, the results reveal sector- and place-specific opportunities that allow voluntary sector providers to overcome the limitations of the rural service environment. The findings suggest that in the longer run, however, the growing dependence on local solutions will only exacerbate the uneven geographies of health and social care across rural space. Resolving this paradox remains a critical yet neglected challenge for sustainable rural services and communities.

Le bénévolat et les soins de longue durée à la campagne : le paradoxe d'un tiers secteur

Cet article se veut une contribution à la documentation florissante sur les géographies du bénévolat en s'interrogeant sur la manière dont les prestataires bénévoles dans les collectivités rurales réagissent au transfert de responsabilités prévu dans le cadre de la restructuration des services publics au chapitre de la fourniture de soins de santé et de services sociaux. Cette analyse s'appuie sur une étude qualitative des soins de longue durée en Ontario et met l'accent sur les actions mises de l'avant par les organismes sans but lucratif, les groupes d'entraide communautaires et les prestataires bénévoles de soins dans trois milieux ruraux différents. En dépit des données indiquant des taux disproportion nellement élevés de bénévolat dans les collectivités rurales, les résultats font apparaître des possibilités liées au secteur et au lieu permettant aux prestataires bénévoles de surmonter les faiblesses inhérentes au milieu rural. Les résultats donnent à penser qu'à plus long terme la dépendance croissante à l'égard des solutions locales ne peut qu'exacerber la répartition géographique inégale des soins de santé et des services sociaux dans l'espace rural. Trouver une réponse à ce paradoxe pour assurer la durabilité des services ruraux et des collectivités demeure toujours un défi de taille qui est pourtant ignoré.