SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • cognitive cartography;
  • sketch maps;
  • sequence analysis;
  • urban space;
  • navigation
  • cartographié cognitive;
  • carte;
  • schématique;
  • analyse séquentielle;
  • espace urbain;
  • navigation

Traditionally, analysis of sketch maps of urban areas has focused on the interpretation of hand-drawn renditions of features that are most familiar to individuals. Few researchers have investigated the sequence that sketchers use to identify features on the urban landscape and how these features are linked together to form a coherent ‘picture’ of an area. This article builds upon previous research by exploring the sequential pattern of sketch map creation. Two research questions are proposed, namely, can a repetitive sequential order in element inclusion be identified for different individuals sketching the same urban environment? If so what features are mapped in which order to create the sketchers' image of the city? Findings suggest that three distinct groups of cognitive maps exist, namely, sequential, spatial and hybrid, and that the map elements of each group are organised in a distinctive manner with paths and landmarks as principal elements. It is suggested that insights into this process provide more substance to understanding how individuals interpret and structure urban space and use this information to navigate both known and new environments.

Interpréter l'espace urbain par la réalisation de cartes cognitives et par l'analyse séquentielle

Traditionnellement, l'analyse de cartes schématiques de zones urbaines s'est concentrée sur l'interprétation des croquis faits à main levée représentant des éléments bien connus pour des personnes. Peu de chercheurs se sont intéresséà la séquence par laquelle les dessinateurs arrivent à identifier les différents éléments du paysage urbain et comment ces éléments sont associés pour produire une ≪image≫ cohérente d'un lieu. S'appuyant sur des recherches antérieures, cet article s'intéresse au mode séquentiel de la création de cartes schématiques. Deux questions de recherche sont abordées. D'abord, au niveau de l'inclusion des éléments, un ordre séquentiel répétitif peut-il se distinguer chez différentes personnes qui dessinent le même environnement urbain? Ensuite, si c'est le cas, quels éléments sont cartographiés et dans quel ordre afin que les dessinateurs produisent une image de la ville? D'après les résultats obtenus, on peut distinguer trois groupes de cartes cognitives, soit, la carte séquentielle, spatiale et hybride. De plus, les éléments de cartographie s'articulent par groupe de manière distincte dont les sentiers et les points de repère représentent les principaux éléments. Faire la lumière sur ce processus permet d'approfondir les connaissances sur la manière dont les individus interprètent et conçoivent l'espace urbain et se servent de cette information pour naviguer à travers des environnements connus ou nouveaux