SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Canadian droughts;
  • vulnerability;
  • economic impacts;
  • biological impacts;
  • physical impacts;
  • adaptation
  • sécheresses canadiennes;
  • vulnérabilite;
  • impacts économiques;
  • biologique;
  • impacts;
  • physique;
  • adaptations

Droughts are one of the world's most significant natural hazards. They have major impacts on the economy, environment, health and society. In 2001 and 2002, many regions within Canada experienced unprecedented drought conditions, or conditions unseen for at least 100 years in some regions. This article draws upon a national assessment of this drought with particular attention to its implications for the agriculture and water sectors, although some attention is also devoted to other sectors. The study's methodology involves a comprehensive inter-disciplinary, cause–effect integrated framework as a basis to explore the characteristics of drought and the associated biological and physical impacts and socio-economic consequences. Numerous primary and secondary sources of data were used, including public and semi-public sources such as Agriculture and Agri-Food Canada, Environment Canada, Statistics Canada, Crop Insurance Corporations and provincial governments, as well as phone interviews, focus groups, print media surveys and economic modelling. Evidence indicates that the risk of drought is increasing as demands for food and water relentlessly climb and the manifestations of climate change become more apparent. The key to better dealing with drought lies in taking the steps necessary to enhance our adaptive capacity and decrease vulnerability.

Temps arides: Les dures leçons des sécheresses canadiennes de 2001 et 2002

Les sécheresses représentent une des catastrophes naturelles les plus importantes au monde. Elles causent de graves dégâts sur l'économie, l'environnement, la santé et la société. En 2001 et 2002, plusieurs régions du Canada ont été touchées par des conditions de sécheresse sans précédent, ou pour certaines d'entre elles, qui n'avaient pas été observées depuis plus d'une centaine d'années. Cet article présente sommairement un bilan national de cette sécheresse en mettant davantage l'accent sur les incidences sur les secteurs de l'agriculture et de l'eau. D'autres secteurs sont également abordés. La démarche méthodologique de l'étude s'appuie sur un cadre intégré de cause à effet global et interdisciplinaire à partir duquel les particularités des sécheresses, les impacts d'ordre biologique et physique, ainsi que les répercussions socioéconomiques, sont explorés. Un grand nombre de sources primaires et secondaires de données ont été utilisées, dont des sources publiques et semi-publiques comme Agriculture et Agroalimentaire Canada, Environnement Canada, Statistique Canada, des sociétés d'assurance en production agricole et des gouvernements provinciaux, en plus d'entrevues téléphoniques, de groupes de discussion, de sondages publiés dans la presse et de modélisations économiques. Les données obtenues indiquent que les risques de sécheresse augmentent, que la demande alimentaire et en eau augmente aussi de manière continue et que les effets des changements climatiques se font de plus en plus perceptibles. La solution pour mieux faire face à la sécheresse se trouve dans les mesures prises pour améliorer notre capacité d'adaptation et réduire notre vulnérabilité.