SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • electronic waste (e-waste);
  • trade;
  • waste;
  • value;
  • moral geographies
  • déchets électroniques;
  • commerce;
  • déchets;
  • utilité;
  • géographies morales

In this paper, we map the international trade in electronic waste (e-waste). We quantify the directions and magnitude of this trade at the global scale and examine the utility of the pollution haven hypothesis for explaining the observed trade patterns. Our results demonstrate four key findings: the international trade in e-waste is a more complex story than being one about ‘rich’ countries dumping waste in ‘poor’ countries; the trade in e-waste is highly regionalized, with intra-regional trade accounting for most of the total trade flows; the pollution haven hypothesis is an important, but partial, explanation of observed trade patterns; and there is a need to conceptualize the trade and traffic of e-waste as open ended and contingent processes facilitated by situated practices of wasting and valuing that rely on geographic difference and mobility for the exchanges between the domains of waste and value to occur.

La cartographie des flux internationaux des déchets électroniques

Le présent article se propose de cartographier le commerce international des déchets électroniques. Pour ce faire, nous menons une évaluation quantitative du sens de l'évolution et de l'ampleur de ce commerce à l'échelle mondiale et nous nous interrogeons sur la pertinence de recourir à l'hypothèse du paradis des pollueurs pour expliquer le système d'échanges commerciaux actuel. Il se dégage quatre ordres de résultats: le commerce international des déchets électroniques ne se limite pas simplement à une histoire de pays ≪riches≫ qui se servent des pays ≪pauvres≫ comme lieux de déversement; la très forte régionalisation de cette activité commerciale qui se caractérise essentiellement par des courants d'échanges établis au niveau intra-régional; l'hypothèse du paradis des pollueurs est fondée, mais n'est que partiellement appuyée par les observations concernant le système d'échanges commerciaux; et il est nécessaire de conceptualiser le commerce et la circulation des déchets électroniques comme des processus continus et contingents découlant des pratiques localisées de gaspillage et de mise en valeur qui s'appuient sur des différences géographiques et la mobilité afin que les échanges entre les domaines des déchets et de l'utilité aient lieu.