SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • immigrants;
  • rental housing;
  • suburbs;
  • suburbanization;
  • Vancouver
  • immigrants;
  • logement locatif;
  • banlieues;
  • périurbanisation;
  • Vancouver

Abstract

This study examines the housing experiences and coping strategies of low-income recent immigrants in Richmond and Surrey, two fast-growing outer suburbs of Vancouver where the immigrant population has increased rapidly in the last two decades and where there is a limited supply of affordable rental housing, including public and social housing. The study draws on data from seven focus groups with 88 recent immigrant renters and interviews with 15 key stakeholders, conducted in Vancouver, Richmond, and Surrey in 2010. The evidence indicates that these newly arrived immigrants face numerous difficulties in the rental housing market, such as high rents, overcrowding, and poor-quality housing. Most of these immigrants were spending more than half of their monthly household income on housing, putting them at risk of homelessness. The study's findings suggest that the housing crisis affecting Surrey and Richmond—due to a limited supply of affordable rental housing and high housing costs—makes these two cities challenging regions of Vancouver for newcomers to settle in.

Résumé

Dans cette étude, sont examinées les expériences de logement et les stratégies d'adaptation d'immigrants récents à faible revenu à Richmond et Surrey, deux grands quartiers périphériques de Vancouver en croissance rapide où la population immigrante a connu une augmentation rapide dans les deux dernières décennies et où l'offre de logement locatif abordable est limitée, y compris les logements publics et sociaux. L'étude s'appuie sur des données tirées de sept groupes de discussion avec 88 locataires issus de l'immigration récente et des entretiens réalisés au cours de 2010 auprès de 15 principaux intervenants à Vancouver, Richmond et Surrey. Selon les informations recueillies, les nouveaux immigrants rencontrent de nombreuses difficultés dans le marché du logement locatif, telles que des loyers trop chers, des conditions de surpeuplement et des logements délabrés. La plupart de ces immigrants dépensaient plus de la moitié du revenu mensuel du ménage pour se loger, ce qui pouvait être un facteur les conduisant vers l'itinérance. À la suite de cette étude, il est possible d'établir que, compte tenu de la crise du logement qui sévit à Surrey et Richmond en raison d'une offre limitée de logements locatifs abordables et des coûts élevés pour se loger, ces deux villes constituent des régions de Vancouver présentant de grands défis pour les nouveaux arrivants qui souhaitent s'y installer.