SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • marine protected areas;
  • Arctic Canada;
  • Aboriginal communities;
  • tourism;
  • livelihood
  • aires marines protégées;
  • l'Arctique canadien;
  • communauté autochtones;
  • le tourisme;
  • la subsistance

Abstract

Marine protected area (MPA) proponents suggest that local communities can benefit from the designation effect that ensues from the creation of protected areas. Few studies, however, have examined the designation effect of MPAs. In order to illustrate the existing and potential designation effect of MPA establishment in Northern Canada, case studies and exploratory research instruments consisting of the following indicators—(i) International Union for Conservation of Nature (IUCN) protected area category; (ii) natural heritage (wildlife, landscapes, seascapes); (iii) cultural heritage (authenticity of cultural heritage and sites); (iv) visitor accessibility (air, road); (v) existing service industry and product development (accommodations, restaurants, shops, guiding, information availability); (vi) existing tourism industry and site popularity; (vii) tourism funding opportunities for marketing and product development; (viii) double branding effect from the existence of parks and/or other type of protected area, and (ix) the designation effect—are used to examine the impacts of MPA designation (existing and proposed) in Northern Canada. The analysis suggests that the potential designation effect from four MPAs in Northern Canada is rather limited. Proponents and managers of MPAs would be best served to downplay the role of tourism and examine the role of other factors of local importance like livelihood during MPA designation.

Grandes attentes : l'effet de la désignation d'aires marines protégées dans les régions côtières de l'arctique et subarctiques canadiennes

Les partisans des aires marines protégées (AMP) suggèrent que les communautés locales peuvent bénéficier de l'effet désignatif qui peut découler de la création d'aires protégées. Cependant, peu d'études ont examiné les liens entre l'effet désignatif (tourisme, retombé économiques) et les AMP. Afin d'illustrer l'effet de la désignation actuelle et potentielle des AMP nous avons conduit une étude de cas sur les impacts des AMP dans un contexte nordique et canadien avec l'aide des indicateurs suivants: (i) catégorie d'aires protégées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (l'UICN), (ii) patrimoine naturel (faune, paysages, marines), (iii) patrimoine culturel (authenticité du patrimoine culturel et des sites), (iv) accessibilité du site (aérien, routier), (v) services touristiques (présents et potentiel), (vi) popularité du site, (vii) financement et marketing, (viii) le « double branding » qui revient d'un site avec plusieurs désignations, et, (ix) l'effet désignatif total. L'analyse suggère que l'impact potentiel de l‘effet désignatif de quatre aires marines protégées (existant et proposé) dans le Nord canadien est plutôt limité. Dans ce contexte, les impacts relativement limités du tourisme devraient être reconnus par les gestionnaires et les partisans des AMP. Celons cette recherche le tourisme n'est simplement un de plusieurs facteurs potentiels pour le développement local.