SEARCH

SEARCH BY CITATION

The amounts eaten and the efficiency of utilisation of food were studied in detail for 5th-instar nymphs of Locusta migratoria reared under a 12: 12 LD photoregime at 30°. Changes were found between the light and dark periods, and throughout the instar, in the amount of food eaten, dry weight growth efficiency and % water retention.

Variations in dry weight growth efficiency were strongly correlated with changes in the efficiency of absorption of proteins. The absorption of dietary lipids followed a similar trend to that for proteins, while soluble carbohydrates were absorbed at a higher and more constant rate. Variations in the % of water retained from the food were reflected in changes in haemolymph volume and total body water content, while overall growth processes reflected the patterns of nutrient absorption. Males and females showed many similarities in the patterns of feeding, food utilisation and overall growth but greater amounts of nutrients were consumed by females which are generally larger than males.

The author thanks Drs. R. F. Chapman, E. A. Bernays, W. M. Blaney and F. Slansky Jr. for help and criticism. Thanks also to other colleagues at the Centre for Overseas Pest Research for assistance and to Mr. A. G. Scott at Queen Mary College for some of the microkjeldahl analyses. Carried out under a grant from the University of Queensland.

RÉSUMÉ

Évolution de l'efficacité de l'utilisation des aliments au cours du cinquième stade larvaire de Locusta migratoria

Les quantités consummées et l'efficacité de l'utilisation des aliments ont été étudiées en détail pendant le cinquième stade larvaire de L. migratoria élevées à 30° sous photopériode 12/12. Les quantités d'aliment consommées, l'efficacité de la croissance en poids sec et le taux de retention d'eau ont tous été plus faibles pendant la plupart des scotofractions. Ces paramètres varient aussi au cours du cinquième avec un maximum de consommation à la moitié du stade, et des maxima en efficacité de croissance en poids sec et en rétention d'eau le jour de la mue du cinquième stade et 4 jours après. Les variations de l'efficacité de la croissance en poids sec sont fortement liées à l'efficacité de l'absorption des protéines. L'absorption des lipides alimentaires présente une tendance similaire à celle des protéines, tandis que les carbohydrates solubles sont absorbés à un taux plus élevé et plus constant. Les variations dans le taux d'eau retenue à partir des aliments se sont manifestées dans les variations de volume de l'hémolymphe et la teneur totale en eau du corps, tandis que les processus globaux de la croissance tels que la variation en lipides, en protides et en carbohydrates du corps ont refleté les caractéristiques de l'absorption d'aliment. Les males et les femelles ont présenté de nombreuses similarités dans les modes d'alimentation, d'utilisation de la nourriture et de croissance globale et les différences paraissaient liées pour beaucoup au fait que les femelles sont généralement plus grosses que les mâles.