CHANGES DURING THE FIFTH INSTAR OF LOCUSTA MIGRATORIA IN THE RATE OF CROP EMPTYING AND THEIR RELATIONSHIP TO FEEDING AND FOOD UTILISATION

Authors


University of Oxford, Department of Experimental Psychology, South Parks Road, Oxford OX1 3UD, England.

Abstract

Crop emptying was investigated both during and up until 60 min (ca. an average inter-feed) after a meal of seedling wheat taken by 5th-instar Locusta migratoria L. nymphs which had been previously deprived of food for 5 hr. Emptying was linearly related to meal size over this period and was fastest during mid-instar and during the light phase of the LD 12: 12 photoregime (at a constant 30°). The changes in crop emptying were found to be due, on all days except the day of ecdysis, to variation in the amount passed back from the crop in the 60-min period after the meal, rather than variation in emptying during the meal. Up until mid-instar the changes in crop emptying tended to counter the increase shown in mean meal size, so that a relatively similar amount of food remained in the crop after a 60-min period since the meal on all days. This was also shown to be the case in insects with constant access to food. The relationships evident for such insects between crop emptying, feeding patterns and changes in food utilisation are discussed.

RÉSUMÉ

Changements dans la vitesse de la vidange du jabot observés pendant le 5ème stade de Locusta migratoria; leurs relations avec la prise et l'utilisation des aliments

La vidange du jabot de larves du 5è stade de Locusta migratoria, privées préalablement d'aliments pendant 5 h, a été suivie pendant 1 heure. Cette vidange était proportionnelle à la taille du repas pendant la même période; elle était plus rapide à la moitié du stade et pendant la photophase de la photopériode 12/12 à 30° contstants. Les changements dans la vidange du jabot étaient dus — quel que soit le jour pendant le stade, à l'exception de celui de la mue — aux variations dans l'importance du bol digestif qui quitte le jabot pendant l'heure après le repas, plutôt qu'à celles du vidage pendant le repas. Pendant le repas une proportion constante de matériaux alimentaires (solides et liquides) quittent le jabot. Jusqu'à la moitié du stade les variations observées dans la vidange du jabot tendent à équilibrer l'accroissement de la taille du repas, si bien qu'une quantité à peu près identique reste dans le jabot — quel que soit le jour — dans l'heure qui suit le repas. Ceci a été aussi observé chez les insectes ayant un accès permanent aux aliments. Ainsi les variations dans la vidange du jabot pourraient expliquer à la fois comment les insectes non restreints consomment en général des repas de même durée pendant les journées précédant le milieu du stade, et comment ils consomment des repas d'Agropyron de même taille avec des repas de moins en moins espacés.

Ainsi, les changements dans la vidange du jabot cororespondraient aux variations dans l'absorption et l'utilisation des aliments jusqu'à la moitié du stade. Cette relation disparaissait ensuite; elle n'existait pas pendant la scotophase. Les possibilités de régulation des changements dans la vidange du jabot sont discutées.

Ancillary