SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • breeding systems;
  • classification and regression trees (CART);
  • fleshy fruits;
  • multinomial logistic regression;
  • small flowers;
  • woody habit

ABSTRACT

Dioecy is a rare breeding system in flowering plants, but one that has evolved multiple times in different plant lineages. Dioecious species are commonly associated with several ecological traits, including woody habit, fleshy fruit, and small, inconspicuous flowers, although the significance of these correlations has been debated extensively. Monoecy is a breeding system that may lead to the evolution of dioecy, but ecological correlates of monoecious species have rarely been analyzed. We determined the diversity of breeding systems in the littoral forests of Madagascar and used multivariate methods to estimate which ecological traits have the strongest association with dioecy and are the best predictors of breeding systems. The Malagasy littoral forest flora is a well-documented subset of the Malagasy flora, with 13 percent of total species diversity in an area <1 percent of the island's total. We found high levels of dioecy (18.4%) and monoecy (9.2%), similar to incidences in other tropical floras. Using multinomial logistic regression, dioecy has the strongest association with woody habit and fleshy fruit. Monoecious species have a strong association with small flowers, although this association does not hold at higher taxonomic levels. Using classification and regression tree (CART) methods, the best predictors of dioecy are woody habit and fleshy fruit; monoecy is equally predicted by fleshy and dry fruit. For the Malagasy littoral forest, both methods provide further support for the importance of woody habit and fleshy fruit in the evolution of dioecy.

RÉSUMÉ

Les individus des sexes séparés (dioécie) est un système reproductif des plantes rares, mais qui a évoluéà plusieurs reprises dans des lignées de plantes différentes. Les espèces dioïques sont fréquement associés à plusieurs caractéristiques écologiques, y compris l'habitude boisé, fruit charnu, et de petites fleurs, bien que la signification de ces corrélations a été longuement débattu. Monoécie est un système reproductif qui peuvent conduire à l'évolution de la dioécie, mais en corrélation écologique des espèces monoïques ont rarement été analysés. Nous avons déterminé la diversité des systèmes reproductifs dans les forêts littorales de Madagascar et ont utilisé des méthodes statistique multivariées pour estimer les caractéristiques écologiques qui ont la plus forte association avec dioécie et sont les meilleurs prédicteurs des systèmes reproductifs. La flore littorale de Madagascar est un sous-ensemble bien documenté de la flore malgache, avec 13 pour cent de la diversité totale des espèces dans une zone de moins de 1 pour cent du total de l'île. Nous avons trouvé des niveaux élevés de dioécie (18,4%) et monoécie (9,2%), similaire à l'incidence dans d'autres flores tropicales. En utilisant une régression logistique multivariée, la dioécie a la plus forte association avec l'habitude de bois et des fruits charnus. Les espèces monoïques ont une forte association avec de petites fleurs, bien que cette association ne détient pas aux niveaux taxonomiques élevés. Utilisation de la méthode de classification et arbre de régression (CART), les meilleurs prédicteurs de la dioécie sont l'habitude de bois et des fruits charnus; monoécie est également prédit par fruit charnu et fruit sec. Pour la forêt littoral de Madagascar, les deux méthodes donnent un appui supplémentaire de l'importance de l'habitude de bois et des fruits charnus dans l'évolution de la dioécie.