Get access

Frugivory and Seed Dispersal by Brown Lemurs in a Malagasy Tropical Dry Forest

Authors


Corresponding author; e-mail: pocky.sato@gmail.com

Abstract

In the Ankarafantsika tropical dry forest (northwestern Madagascar), the common brown lemur (Eulemur fulvus fulvus) is the largest frugivore and probably the sole disperser of large-seeded plants (seed diameter > 10 mm). To investigate seed dispersal by this primate, I recorded the feeding activities of a troop; also conducted fecal analyses, germination trials on defecated seeds, and a vegetation survey over 1 yr (beginning Dec 2006). Brown lemurs mostly consumed fruit (68%). The fruit of Vitex beraviensis was the most exploited resource (21% of total feeding time). Among dung samples, 1126 contained intact seeds of 70 plant species, with a median of six seeds and two species per sample. These data indicate that the brown lemur population dispersed approximately 9854 seeds/km2/d. Although the number of annually defecated seeds was overwhelmingly the largest in Grewia triflora, many of the small seeds were often clumped in dung piles. In contrast, large seeds of V. beraviensis occurred in the largest number of dung samples. The rate and time of seed germination in V. beraviensis were improved by passage through brown lemur guts. Therefore, V. beraviensis may readily establish seedlings in sites of brown lemur fecal deposition. Vitex beraviensis and brown lemurs are probably involved in a strong mutualism. Twenty-three large-seeded plants were probably dependent on brown lemurs for seed dispersal and some of these species were common trees in the forest. Maintenance of these key plant–animal interactions will probably contribute to the conservation of species diversity and intact regeneration of the Ankarafantsika forest.

Resumé

Dans la forêt sèche tropicale d'Ankarafantsika (nord-ouest de Madagascar), le lémur brun commun (Eulemur fulvus fulvus) est le plus grand frugivore et vraisemblablement l'unique distributeur de grandes plantes à graines (diamètre des graines > 10 mm). Pour étudier la dissémination de ces primates, j'ai consigné les activités alimentaires d'un groupe de lémurs bruns. J'ai aussi effectué des analyses fécales, des essais de germination sur des graines déféquées et un contrôle de la végétation pendant plus d'une année (début en décembre 2006). Les lémurs bruns consomment principalement des fruits (68%). Le fruit du Vitex beraviensis était la ressource la plus consommée (21%). Parmi les échantillons de fumures, 1,126 contenaient des graines intactes de 70 espèces de plantes, avec une moyenne de 6 graines et 2 espèce par échantillon. Ces données indiquent que la population des lémurs bruns dispersent approximativement 9,854 graines/km2/jour. Bien que le nombre de graines déféquées annuellement était considérablement le plus important dans la Grewia triflora, de nombreuses petites graines étaient souvent groupées en masses compactes dans des monceaux de fumures. A l'opposé, de grandes graines de V. beraviensis sont apparues dans un nombre important d’échantillons de fumures. Le taux et la rapidité de la germination de graines dans V. beraviensis furent améliorés par leur passage dans les intestins des lémurs bruns. Par conséquent, V. beraviensis peut aisément établir des ensemencements dans les endroits où se trouvent des dépôts fécaux de lémurs bruns. Vitex beraviensis et les lémurs bruns sont vraisemblablement impliqués dans un mutualisme important. Vingt-trois grandes plantes à graines étaient probablement dépendantes des lémurs bruns pour la dispersion des graines et certaines de ces espèces se trouvaient être des arbres communs de la forêt. Le maintien de ces interactions plantes/animaux serait susceptible de contribuer à la conservation d'une grande diversité d'espèces et à la régénération intacte de la forêt sèche tropicale d'Ankarafantsika.

Get access to the full text of this article

Ancillary