The Effectiveness of Alternative Marketing Strategies for Ontario Corn and Soybean Producers

Authors


Abstract

Marketing decisions can be some of the most difficult decisions facing grain and oilseed producers. There is a lack of information about the marketing strategies that are most effective, and there is also a lack of consensus in the literature about whether some types of marketing strategies can consistently perform better than others. This paper uses a simulation model based on daily cash and futures prices to compare returns and risk over time from specific marketing strategies for corn and soybean producers in Ontario. This paper also examines whether there are differences in the relative effectiveness of strategies between higher-price years and lower-price years. The results indicate that preharvest marketing strategies for both corn and soybeans tend to generate prices that are much higher than selling everything at harvest (the baseline strategy), particularly for the higher-price years; however, these differences are not always statistically significant. Preharvest strategies are also found to reduce downside risk relative to the baseline.

Les décisions commerciales peuvent représenter certaines des décisions les plus difficiles auxquelles les producteurs de céréales et d’oléagineux sont confrontés. Il existe un manque d’information sur les stratégies commerciales les plus efficaces et un manque de consensus dans la littérature quant à l’existence ou non de stratégies commerciales capables de donner régulièrement de meilleurs résultats que d’autres. Dans le présent article, nous avons utilisé un modèle de simulation fondé sur les prix au comptant et les prix à terme quotidiens afin de comparer, au fil du temps, les rendements et les risques des stratégies commerciales qui sont spécifiques aux producteurs de maïs et de soja de l’Ontario. Nous avons aussi tenté de déterminer s’il existe ou non des écarts d’efficacité relative des stratégies entre les années où les prix sont élevés et les années où les prix sont faibles. Nos résultats indiquent que, dans le cas du maïs et du soja, la stratégie commerciale qui consiste à vendre la production avant la récolte tend à dégager des prix plus élevés que la stratégie commerciale qui consiste à vendre toute la production au moment de la récolte (stratégie de base), particulièrement dans le cas des années où les prix sont élevés. Cependant, ces écarts ne sont pas toujours statistiquement significatifs. Les stratégies de vente avant récolte contribueraient également à réduire le risque de perte en cas de baisse comparativement à la stratégie de base.

Ancillary