SEARCH

SEARCH BY CITATION

While previous studies have investigated country-of-origin effect from various angles, the extent to which Country-of-Origin Labelling (COOL) affects U.S. beef imports from specific countries remains unexplored. Using data from 1,079 consumers from the United States, we examined consumers’ willingness to pay (WTP) for Canadian and Australian beefsteaks. We also estimated WTP for bovine spongiform encephalopathy (BSE)–tested traceability-enabled, tenderness-assured, and natural beef. The results from both a mixed logit model and a latent class model (LCM) revealed unobserved taste heterogeneity and important differences in the WTP between the imported and domestic steak. The LCM, for instance, estimated the range of discount needed for consumers to switch from U.S. to Canadian steak as $1.09 to $35.12 per pound. This strongly suggested that U.S. consumers prefer domestic-originated beef to imported beef. In addition, consumers were found to be willing to pay significant amount for BSE-tested, traceability-enabled, and tenderness-assured beef.

Bien que des études antérieures aient examiné les répercussions de l’étiquetage du pays d’origine sous différents angles, les répercussions de cet étiquetage obligatoire sur les importations étatsuniennes de bœuf en provenance de pays spécifiques ne l’ont pas été. À l’aide de données tirées d’un échantillon de 1079 consommateurs étatsuniens, nous avons examiné le consentement à payer (CAP) pour du bifteck en provenance du Canada et de l’Australie. Nous avons également examiné le CAP des consommateurs pour du bœuf provenant d’un animal ayant subi un test de dépistage de l’ESB, traçable, de tendreté assurée et naturel. Les résultats obtenus à l’aide d’un modèle logit mixte et d’un modèle à classes latentes ont révélé une hétérogénéité non observée du goût et des écarts importants dans le CAP pour du bifteck provenant des États-Unis et de l’extérieur du pays. Le modèle à classes latentes, par exemple, a révélé que les écarts de rabais nécessaires pour que les consommateurs délaissent le bifteck américain pour le bifteck canadien variaient de 1,09 $à 35,12 $ la livre. Ces résultats montrent clairement que les consommateurs étatsuniens préfèrent le bœuf des États-Unis plutôt que le bœuf importé. Les résultats montrent également que les consommateurs sont prêts à payer plus cher pour du bœuf provenant d’un animal ayant subi un test de dépistage de l’ESB, traçable et de tendreté assurée.