SEARCH

SEARCH BY CITATION

During the past decade, Canadian consumers have developed a keen interest in local and organic foods. In response, the Canadian government established standards to regulate their labeling. However, many retail and media outlets offer varying definitions that fit their needs. Consumers utilize this often conflicting information to formulate their understanding of local and organic. The aim of this study was to investigate consumer understanding and perception of local and organic food, especially in regard to production characteristics. The results indicate that local is predominantly defined as decreased miles to transport, whereas organic is defined as food produced without the use of synthetic pesticides. However, a fairly large percentage of consumers perceive inaccurate definitions as being characteristics of local and organic. Furthermore, consumers with accurate definitions of local and organic share a similar consumer profile, while consumers with misguided perceptions do not. We also see that characteristics such as ethnic heritage, personal characteristics, geographic region, and length of stay in Canada not only influence consumer understanding and perception, but also the geographic boundaries associated with local.

Au cours de la dernière décennie, les consommateurs canadiens ont montré un intérêt marqué pour les aliments biologiques et locaux. En réaction à cet intérêt, le gouvernement du Canada a élaboré des normes pour en réglementer l’étiquetage. Toutefois, de nombreux détaillants et médias offrent des définitions qui satisfont leurs besoins respectifs. Les consommateurs se fondent sur cette information souvent conflictuelle pour se faire une idée des appellations «biologique et local». La présente étude visait à examiner la compréhension et la perception des consommateurs concernant les aliments biologiques et locaux, en particulier les caractéristiques de production. Les résultats de notre étude ont indiqué que le qualificatif « local » est principalement associé à une diminution de la distance parcourue par les aliments, tandis que le qualificatif « biologique » fait référence à des aliments qui ont été produits sans l'utilisation de pesticides synthétiques. Cependant, un assez fort pourcentage de consommateurs a des définitions inexactes des qualificatifs « biologique et local ». De plus, les consommateurs qui ont des définitions exactes de ces qualificatifs présentent un profil similaire, contrairement aux consommateurs qui ont des perceptions erronées. Nous avons aussi observé que certaines caractéristiques, comme l'origine ethnique, les caractéristiques personnelles, la région géographique et la durée du séjour au Canada, influencent non seulement la compréhension et la perception, mais aussi les frontières géographiques associées au qualificatif « local ».