SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • ICP-MS;
  • reference materials;
  • trace elements;
  • sample decomposition;
  • fused beads
  • ICP-MS;
  • matériaux de référence;
  • éléments traces;
  • décomposition d'échantillon;
  • perles de fusion

We present a revised alkali fusion method for the determination of trace elements in geological samples. Our procedure is based on simple acid digestion of powdered low-dilution (flux : sample ≈ 2 : 1) glass beads where large sample dilution demanded by high total dissolved solids, a main drawback of conventional alkali fusion, could be circumvented. Three geological reference materials (G-3 granite, GSP-2 granodiorite and SGD-1a gabbro) decomposed by this technique and routine tabletop acid digestion were analysed for thirty trace elements using a quadrupole ICP-MS. Results by conventional acid digestion distinctly showed poor recoveries of Zr, Hf and rare earth elements due to incomplete dissolution of resistant minerals. On the other hand, results obtained by our method were in reasonable agreement with reference data for most analytes, indicating that refractory minerals were efficiently dissolved and volatile loss was insignificant.

Nous présentons une méthode révisée de fusion alcaline pour la détermination des éléments traces dans des échantillons géologiques. Notre méthode est basée sur la digestion acide simple à faible dilution (flux : échantillon ≈ 2 : 1) de poudres de perles de verre, méthode dans laquelle la dilution de larges échantillons exigée par de forts totaux de solides dissous, inconvénient principal de la fusion alcaline conventionnelle, pourrait être contournée. Trois matériaux géologiques de référence (granite G-3, granodiorite GSP-2 et gabbro SGD-1a) décomposé par cette technique et par celle de digestion acide classique ont été analysés pour 30 éléments traces à l'aide d'un ICP-MS quadripolaire. Les résultats obtenus en utilisant la digestion acide classique ont nettement montré des faibles recouvrements de Zr, Hf et des terres rares en raison de la dissolution incomplète des minéraux résistants. D'autre part, les résultats obtenus par notre méthode sont en accord raisonnable avec les données de référence pour la plupart des éléments analysés, ce qui indique que les minéraux réfractaires ont été dissous efficacement et que la perte en volatils a été négligeable.