SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract: This paper explores the essential policy elements of extended producer responsibility for packaging, and provides direction on two key policy elements that are currently the subject of considerable debate in Canada particularly, and North America more generally: mandatory or voluntary take-back requirements, and hidden or visible levies. The approach taken to this study was qualitative and interactive, and included interviews with packaging manufactures, food producers, trade associations, academics, and senior government officials in Canada, Germany, Austria, Sweden, and Australia, as well as a workshop with Canadian packaging stakeholders. The results indicate that Canadian packagers and fillers have not shown a great deal of interest in assuming either physical and/or fiscal responsibility for the packaging wastes created by the products they sell. This fact, in combination with the policy direction of successful EPR programs, underscores the need for policies supporting mandatory take-back obligations and integrated levy systems that ensure design for the environment.

Sommaire:

Cet article examine en profondeur les éléments stratégiques essentiels de la responsabilitéélargie des producteurs (REP) d'emballage, et présente une orientation à propos de deux éléments stratégiques clés qui font actuellement l'objet d'un grand débat au Canada en particulier et en Amérique du Nord, plus généralement: à savoir les exigences de reprise obligatoire ou volontaire et les taxes cachées ou visibles. L'approche adoptée par l'étude était à la fois qualitative et interactive et a comporté des interviews avec des entreprises d'emballage, des producteurs d'aliments, des associations commerciales, des universitaires et des hauts fonctionnaires au Canada, en Allemagne, en Autriche, en Suède et en Australie, ainsi qu'un atelier avec des actionnaires dans le secteur de l'emballage au Canada. Les résultats indiquent que les entreprises canadiennes d'emballage et d'emplissage n'ont pas manifesté grand intérêt à assumer leur responsabilité physique ou financière à l'égard des déchets d'emballage qui résultent des produits qu'elles vendent. Ce fait, ajoutéà l'orientation stratégique des programmes REP qui ont du succès, souligne la nécessité d'élaborer des politiques en faveur d'obligations de reprise obligatoire et de systèmes de taxes intégrees qui assurent la conception de produits favorables à l'environnement.