SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

More than twenty-five years after its adoption, the Access to Information Act has become increasingly a cause for concern among public servants, experts, scientists and the media. This article reviews the evolution of the access-to-information regime since the 1980s, the issues that have arisen, the political significance of information in democracy, and the enduring tension between its democratic purpose and strategic value. The article also examines the issues of centralization, control and secrecy within the state apparatus despite continuing calls for transparency. Under Conservative governments since 2006, there has been increased control and conflict over disclosure of information, which have spread to a larger part of the state apparatus. Among those involved in conflicts over information with the Prime Minister's Office are members and officers of Parliament and parliamentary committees.

Résumé

Plus de vingt-cinq ans après son adoption, la Loi sur l'accès à l'information constitue une source croissante d'inquiétude pour la fonction publique, les experts, les scientifiques et les médias. Cet article évalue les problèmes liés à l'accès à l'information depuis les années 1980, la portée politique de l'information en démocratie et la tension constante entre son objectif démocratique et sa valeur stratégique. Il se penche aussi sur les questions de centralisation, de contrôle et de secret gouvernemental au sein de l'appareil d'État dans un contexte d'exigences accrues de transparence. Avec l'arrivée au pouvoir des conservateurs en 2006, le contrôle et les conflits au sujet de la divulgation d'information se sont étendus à une plus grande partie de l'appareil gouvernemental. De nouvelles questions ont surgi et parmi ceux qui sont en conflit avec le Bureau du Premier ministre se trouvent les députés, les agents du Parlement et les comités parlementaires.