SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

Interest groups have much to offer citizen engagement activities, yet their contributions have been marginalized in recent years with the focus on more deliberative approaches for “ordinary citizens.” It seems that an either/or situation exists between citizen and interest group engagement. This article transcends this debate by delineating a methodology to inform the design of engagement processes that would include both citizens and groups in productive dialogue. Based on past interest group collaboration patterns, a collaborative method is outlined, which offers a way to identify and select interest groups for inclusion in engagement processes with citizens. The method is then applied to a case study of two water issues confronting the City of Hamilton in Ontario.

Sommaire

Pour ce qui est des activités d'engagement des citoyens, les groupes d'intérêt ont beaucoup à offrir, et pourtant ces dernières années, leur participation a été marginalisée en raison d'un changement d'orientation vers des approches plus délibératives axées sur les « citoyens ordinaires ». Entre l'engagement des citoyens et celui des groupes d'intérêt, il semble exister une situation où c'est soit l'un, soit l'autre. Cet article va au-delà de ce débat en déterminant une méthodologie pour des processus d'engagement qui incluent à la fois les citoyens et les groupes d'intérêt dans un dialogue productif. Il décrit une méthode de collaboration s’appuyant sur des antécédents de collaboration entre groupes d'intérêt, suggérant une façon d'identifier et de sélectionner des groupes d'intérêt pour les inclure dans des processus d'engagement avec les citoyens. La méthode est alors appliquée à une étude de cas sur deux questions concernant l'eau auxquelles est confrontée la ville d'Hamilton, en Ontario.