SEARCH

SEARCH BY CITATION

Face à l'imminence de leur propre mort, des mineurs emmurés lors d'un désastre minier s'inquiètent plus de la portée sociale de leur décès que de la mort elle-même ou de l'au-delà. Se considèrant morts d'un point de vue social tout en étant vivants, ils se représentent la discontinuation de leurs actes inachevés, les rôles sociaux qu'ils cessent de jouer et le caractère incomplet de leurs réalisations. Ceux qui vont mourir, comme ceux qu'ils laissent, voient le terme mis à un certain nombre de rôles et ils recherchent tous deux un débouché institutionnel pour leur émotion et la reconnaissance de ce qu'ils ont accompli pendant leur vie.