Natality Estimates for the Canadian Indians by Stable Population Models, 1900–1969

Authors


Abstract

Après avoir démontré que les données officielles sur les taux de naissance de la population indienne avant 1960 sont largement inadéquates, les auteurs utilisent deux méthodes indirectes pour obtenir des estimés fiables de ces taux. La première méthode se sert des donnees disponibles sur la distribution de la population par classe d'âge depuis 1900 tandis que la seconde utilise les données du recensement de 1961 sur l'ensemble des naissances selon l'âge de la mere. On analyse dans les deux cas, les données sous-jacentes et on déduit les estimés, à partir de modèles qui postulent une population stable.

Les meilleurs estimés obtenus permettent de croire que le taux de natalité des Indiens est demeuré relativement stable dans le passé, au niveau de 50 naissances par 1,000 individus. On note cependant, un déclin constant de la fécondité depuis 1960. Ainsi le taux de natalité est passé de 46.0 pour 1000 en 1961 à 36.8 en 1969. Cette tendance peut être interpretee comme une evolution fondamentale dans la démographie de ce groupe ethnique.

After having shown that official series of birth rates for the Indian population prior to 1960 suffer from considerable deficiencies, two indirect methods are applied to arrive at some trustworthy estimates of these rates. Use is made, in the one case, of the age distribution data available since 1900, and, in the other case, of 1961 census data on children ever-born to women by age. In both instances stable population models are used for analysing the underlying data and for deriving the estimates.

According to the best obtained estimates, the birth-rate for the Indian population seems to have remained relatively stable in the past, at a level close to 50 per 1000 persons. A gradual decline in fertility has been taking place since about 1960. Thus the birth-rate has dropped from 46.0 in 1961 to 36.8 in 1969, the latest available figure. This trend may be regarded as a major development in the demography of this ethnic group which is, in many respects, unique in the Canadian context.

Ancillary