SEARCH

SEARCH BY CITATION

Cet article compare les données publiées par Raynauld et al. concernant les différences dans le revenu entre les Français et les Anglais à l'aide de données récentes provenant d'une enquête sur échantillon. Il souligne plusieurs faiblesses méthodologiques de l'analyse de Raynauld. Une mise en parallèle des données recueillies en 1961 et en 1968 révèle un nivellement des différences dans le revenu durant cette période. Bien que le taux « national » du revenu moyen des francophones par rapport à celui des anglophones se rapproche de l'unité, les différences dans le revenu se sont accentuées chez les travailleurs au bas de l'échelle professionnelle. Cette conclusion ainsi que d'autres résultats permettent d'invoquer la « discrimination » comme étant un facteur influençant le niveau de revenu.

This paper compares the data on French-British income differences presented by Raynauld et al. with more recent survey data. It mentions several methodological criticisms of Raynauld's analysis. Comparisons between data gathered in 1961 and 1968 indicate a levelling of the income differences during that period. Although the nation-wide ratio of francophone to anglophone incomes is now closer to unity, the income disparity has increased for persons in lower-skilled occupations. These and other findings invite various interpretations of “discrimination” as a variable related to income.