SEARCH

SEARCH BY CITATION

La fécondité est en déclin au Canada. Nous tentons d'expliquer ce changement, et d'en dégager les implications pour la formulation de politiques. Nous faisons la critique des études canadiennes récemment publiées sur la question en les situant par rapport à une adaptation du cadre de référence Davis et Blake. Ceci nous permet de formuler des hypothèses relatives à deux niveaux dont la distinction est implicite dans le cadre de référence: (1) le niveau de la structure sociale (variables indépendantes), (2) le niveau des phénomènes qui déterminent plus directement la fécondité (variables “intermédiaires”). Les données disponibles nous permettent de vérifier nos hypothèses. Un problème demeure cependant: le déclin de la fécondité est-il lié au fait qu'on veut limiter les naissances ou les différer?

Fertility is declining in Canada. We attempt to account for this change and to suggest policy implications. We review recent Canadian studies fitting them into an adaptation of the Davis-Blake framework. This permits the formulation of hypotheses at two levels implicit in the framework: (1) social structural (independent variables); (2) proximate (“intermediate” variables). Hypotheses were tested against available data, but a problem remained: does the decline result from deferring or averting of births?