SEARCH

SEARCH BY CITATION

Dans cette communication, basée sur une étude des filiales canadiennes des industries du pétrole, nous essayons de contribuer à une sociologie économique des sociétés multinationales en examinant quatre principes d'organisation qui sont essentiels à leur succès économiques: financement interne, technologie à l'échelle nationale, utilisation de la main d'œuvre locale et mise en collectivité des contrats d'entreprise. Les investissements étrangers faits directement à l'industrie sont alors examinés dans ce contexte. Si les droits de propriétéétrangers ont eu, dans le passé, des effets avantageux comme point de départ financier et continuent àêtre utiles au point de vue technique, il n'en reste pas moins vrai que ceux-ci engendrent actuellement la cooptation des entrepreneurs canadiens et I'expropriation du surplus économique. L'industrie pourrait être canadianisée avec un minimum de désorganisation économique.

Based on a study of Canadian oil subsidiaries, this paper attempts to contribute to an economic sociology of multinational corporations by examining four organizational principles basic to their economic success: internalized financing, transnational technology, local mobilization of manpower, and the collectivization of entrepreneurs hip. Direct foreign investment in the industry is then examined in this context. Although formerly beneficial as a financial starting mechanism, and of continuing benefit for technological access, foreign ownership now perpetuates cooptation of Canadian entrepreneurship and expropriation of economic surplus. The industry could be Canadianized with surprisingly little economic dislocation.