CAREER AND PERSONAL CHARACTERISTICS OF THE MANAGERIAL TECHNOSTRUCTURE IN CANADIAN BUSINESS

Authors


Abstract

Cette étude est basée sur un sondage de 483 directeurs du rang le plus élevé dans 17 compagnies canadiennes de taille grande et moyenne. L‘étude, qui fait parti d'un ouvrage plus grand avec des objets différents, avait recherché des renseignments sur plusiers charactéristiques de fond de ces membres de la “technostructure,” et aussi sur le développement récent de leurs carrières. Les résultats ont indiqué qu'en général les directeurs canadiens sur les échelons les plus élevés sont pour la plupart masculins, et britanniques en nombres disproportionnés. Leur âge varie beaucoup. Leur scolarité varie en fonction de la taille des compagnies. Leur taux de mobilité sont plus bas que durant les années 60 et le début des années 70 et leur carrières se situent surtout dans les fonctions de ligne d'affaires dans les compagnies de taille moyenne. Les déviations de ces résultats étaient reliées à plusieurs variables économiques et technologiques. Les implications de ces résultats sur la mobilité future aux rangs supérieurs de la gestion sont discutées.

This study is based on a survey of 483 upper level managers in 17 large and middle sized Canadian companies. The survey, made as a part of a larger study with different objectives, sought information on several background characteristics of these members of the “technostructure” as well as a history of their recent career development. Results indicated that in general Canadian upper managers are predominantly male, disproportionately British, widely varying in age and differentiated on the basis of company size as to their education. Their mobility rate is slowing down compared to the 1960s and early 1970s and their careers have been primarily in the main line functions of business especially in middle-sized companies. Variations in these general results were also found to be related to several economic and technological variables. The implications of these results for future mobility into upper management ranks are discussed.

Ancillary