SEARCH

SEARCH BY CITATION

A l'encontre du point de vue de Svensson (1978) et d'autres écrivains, la politique soviétique pour les Sibériens natifs n'a pas suivi la politique tsariste. Tandis que cette dernière se prétendait quelquefois avantageuse en principe, elle était en effet affreusement exploitive. La politique soviétique a éliminé en grade partie cette exploitation en transformant les relations productives et la technologie.

Dans cet article, on prétend que Svensson ne tient pas suffisamment compte de trois des sources principales de la politique soviétique des Sibériens natifs. Savoir: (I) le rôle joué par les exilés politiques bolshéviques pendant le régime des Tsars afin d'éduquer politiquement les Sibériens; (2) le fait que, d'après l'interprétation soviétique de la théorie marxiste, certains groupes de Sibériens natifs se trouvaient au niveau de développe-ment dit ‘clan patriarchal’ qui a facilité leur acheminement vers le socialisme; et (3) le rôle militaire décisif mis en marche par les natifs pour renverser les forces contre-révolutionnaires en Sibérie pendant la guerre civile qui a suivi la révolution bolshévique.

Contrary to the views of Svensson (1978) and others, Soviet policy toward Siberian native peoples did not constitute a continuation of Tsarist policy. While Tsarist policy was sometimes benign in principle, it was viciously exploitative in practice. Soviet policy largely eliminated this exploitation through a transformation of productive relations and technology.

It is argued here that Svensson focuses insufficient attention on three major sources of Soviet policy toward Siberian native peoples. These are: (1) the role that Bolshevik political exiles played in politicizing Siberian native people during Tsarist times; (2) the fact that, according to Soviet interpretations of Marxist theory, certain Siberian native groups were at a ‘patriarchal clan’ stage of development which facilitated their advance to socialism; and (3) the crucial military role that native peoples played in defeating Kolchak's counterrevolutionary forces in Siberia during the Civil War which followed the Bolshevik Revolution.