SEARCH

SEARCH BY CITATION

Ce document analyse le processus de realisation d'un statut professionnel pour cinq cohortes de diplômés d'université, hommes et femmes, durant la période s'étendant de 1960 à 1976. Après avoir reçu leurs diplômés, les hommes, comparés à leurs homologues féminins, sont parvenus, en general, à un statut professionnel plus élevé, réparti sur une échelle plus large. Les conséquences des differences socio-économiques sur la réalisation d'un statut professionnel se sont avèrées minimes ou insignifiantes pour les deux sexes. Les effets des différences de l'enseignement reçu sur le statut professionnel sont plus grands. Les rendements pour l'étudiant avec une moyenne académique élevée sont les mêmes pour les hommes que pour les femmes. Les hommes qui ont poursuivi de hautes études supérieures ont éprouvé un meilleur rendement de méme que les femmes qui se sont spécialisées en sciences. La condition du marché du travail au moment ou ces étudiants ont obtenu leurs diplômes s'est avérée le facteur le plus déterminant dans la réalisation d'un statut professionnel. L'on maintient que la recherche sur la réalisation d'un statut professionnel a largement négligé les facteurs structurels tels que les conséquences du marché du travail, et sa concentration sur le prestige professionnel a entretenu le déguisement des differences entre les sexes dans la réalisation d'un statut professionnel.

This paper analyzes the occupational status attainment process for five cohorts of male and female university graduates spanning the time period 1960 to 1976. When compared to their female counterparts, males on the whole achieve higher occupational status after graduation and experience a wider distribution of status. The effect of socioeconomic variables on occupational attainment are found to be either small or insignificant for both sexes. The effects of educational variables on occupational attainment are greater. The returns to a high undergraduate academic average are similar for males and females; males experience a higher return to graduate study while females experience a larger return to majoring in science. The state of the labour market at time of graduation is found to have the largest effect on occupational status attainment. It is argued that occupational status attainment research has largely neglected such structural factors as labour market effects, and its focus on occupational prestige has tended to mask sex differences in occupational status attainment.