SEARCH

SEARCH BY CITATION

Path models, at two levels of complexity, examine the effects of community characteristics upon levels of off-reserve residence among 500 Canadian Indian communities. The presentation of a concise model followed by a more complex one allows a simpler causal chain to be elaborated, illustrating the importance of several variables that do not directly affect off-reserve residence levels. The more complex model supports various hypotheses under multiple controls, expands our understanding of native communities, and clears up a few misconceptions and spurious interpretations. It is clear that certain community characteristics (e.g., institutional completeness) encourage the retention of members, thereby enhancing the viability of reserve-based communities: other characteristics encourage boundary breakdown and out-migration.

Des trajectoires modéles, à double niveaux de complexité, étudient les effets des caracté-ristiques de la communauté sur les niveaux de résidence hors de la réserve parmi cinq cents communautés indiennes canadiennes. La présentation d'un modèle concis, suivie d'un plus complexe, permet l'élaboration de la plus simple chaine causale, illustrant l'importance de plusieurs variables qui n'affectent pas directement les niveaux de résidence hors des réserves. Le modèle plus complexe appuie plusieurs hypothèses, sous de multiples contrôles, développe notre compréhension des communautés aborigènes, et éclaircit quelques fausses idées et interprétations. Il est clair que certaines caractéristiques de la communauté (e.g. état institutionnel complet) encouragent les membres à rester, rehaussant ainsi la viabilité des communautés dans les réserves: d'autres caractéristiques encouragent l'écroulement des frontières et l'émigration à l'extèrieur.