Gender consciousness at work: modification of the male breadwinner norm among steelworkers and their spouses

Authors


  • *This article was received in May, 1987 and accepted in March, 1988.

Abstract

Nous analysons ici la recherche, assez mince jusqu'à maintenant, sur la conscience de sexe, selon les perspectives libérate, radicale et socialiste féministe. Nous esquissons une approche qui reconnaît que les identityés de sexe ainsi que des formes sociales plus large de consience de sexe sont construites socialement par les hommes et les femmes, dans des pratiques spécifiques à leur classe et à leur race, au travail, à la maison et dans leurs communautès. Nous appliquons ensuite cette approche à une étude de couples de Hamilton, principalement des travailleurs de l'acier et leurs conjoints. Notre attention se porte en particulier sur une dimension centrale de l'identité de sexe, la norme de l'homme comme ‘soutien de famille,’ telle qu'exprimée chez les travailleurs de l'acier dans la culture ouvrière et dans les attitudes des deux conjoints dans leurs families. Nous tentons de montrer comment le stéréotype de ‘l'homme comme soutien de famille’ est présentement à la fois reproduit et modifié, en réponse à la participation croissante des femmes au marche du travail, et en particulier à l'arrivée de travailleuses de l'acier dans ce qu'on croyait être un bastion de la masculinité ouvrière.

This paper reviews the limited research to date on gender consciousness from liberal, radical and socialist feminist perspectives. An emergent approach that recognizes both gender identities and broader social forms of gender consciousness as continually constructed by men and women in class and race-specific practices within paid workplace, household and community spheres is outlined. This approach is applied to a study of Hamilton couples, especially steelworkers and their spouses. We focus on assessing expressions of one central aspect of gender identity - the male breadwinner norm - through steelworkers' shop floor culture and the attitudes of both spouses in steelworker households. We attempt to show how the male breadwinner stereotype is currently being both reproduced and modified in response to women's growing participation in paid employment and particularly the recent presence of women steelworkers within a presumed bastion of traditional working class masculinity.

Ancillary