SEARCH

SEARCH BY CITATION

Les sociologues québécois ont été au coeur de ce que Ton a appelé la Révolution tranquille. lis ont inspiré des réformes, animé des projets et joué le rôle d'éminences grises auprés du gouvernement. Cependant, au milieu des années '70, plusieurs sont devenus de plus en plus critiques de l'intervention de l'État en matiére de politiques sociales: non seulement L'État n'a-t-il pas réussi à redistribuer les ressources des plus riches vers les plus pauvres, mail il a aussi paralysé l'action des groupes communautaires et des autres mouvements sociaux. Le présent article recense les publications sur l'État et les politiques sociales depuis 1975. Les auteurs concluent que les sociologues québécois sont de moins en moins intéressés par l'État, concentrant davantage leur attention sur les groupes en besoin.

Quebec's sociologists have been at the heart of the so-called Revolution tranquille. They have inspired reforms, animated projects and served as ‘grey eminences’ to the government. Yet, by the mid 1970s, many had grown intensely critical of state intervention in social policies: not only was the state incapable of really redistributing resources from the rich to the poor, but it was also paralysing the action of community groups and other social movements. In this article, the francophone literature on the state and social policy since 1975 is reviewed. The authors conclude that Québec sociologists have become less fixated on the state, and are beginning to turn their attention more and more to specific social groups in need.