As if subjects existed: analysing social discourses

Authors


Abstract

Les discussions au sujet des méthodes littéraires en recherche sociale ont échoué jusqu'ici, à souligner les spécificites des manières sociales (en opposition à littéraires) de lire les textes ou en général, d'analyser les systémes de signifiants. Il n'existe pas de discours sociaux comme il en existe des littéraires, mais cet article argumente le fait qu'il y à des manières différentes de considérer la multiplicité des discours autour de nous. Alors que des modes littéraires de lecture cherchent à découvrir le fonctionnement interne des discours, l'analyse sociale est caractérisee par le probleme de la formation ou de la re-formation à la subjectivité sociale. On argumente le fait que le caractere politique de la subjectivité sociale donne un tour spécifique à la tâche de l'analyse du discours social et nous aide à choisir parmi une pléthore de techniques littéraires. En conséquence, déconstruction, science de la narration et analyse de tournures rhétoriques sont évaluées dans cette optique.

Debates about literary methods in social research have thus far failed to highlight the specificities of social (as opposed to literary) ways of reading texts or, in general, analysing systems of signifiers. There are no social as opposed to literary discourses, but this article argues that there are different ways of considering the multiplicity of discourses around us. While literary modes of reading seek to uncover the internal workings of discourses, social analysis is characterized by a concern for the formation and re-formation of social subjectivity. It is argued that the practice-oriented character of social subjectivity gives a specific twist to the task of social discourse analysis, and helps us to choose among a potential plethora of literary techniques. Accordingly, deconstruction, narratology, and the analysis of rhetorical tropes are evaluated in this light.

Ancillary