SEARCH

SEARCH BY CITATION

Bourdieu afflrme que le capital cultural est utile lorsque Ton veut obtenir une situation de classe supérieure, particuliérement dans certains secteurs, et n'est en fait qu'une seule chose: une culture de condition supérieure. Mais son argument, établit pour une France centralisée, est moins valable pour le Canada plus subdivisé. Cet article étudie les idées de Bourdieu sous tous leurs aspects pour un échantillon quota de Torontoniens. Les résultats suggèrent qu'un capital culturel de condition supérieure existe à Toronto, mais qu'il a peu d'effet sur les relations de classe au travail, ou le véritable capital culturel dirige la culture d'entreprise qui domine les entreprises privées. La culture d'entreprise est aussi repartie en classes et pourrait jouer un role dans la reproduction de classes qui est tres similaire a ce que Bourdieu revendique comme culture de condition supérieure.

Bourdieu argues that cultural capital is useful in gaining higher class location, especially in some sectors, and is essentially a single thing: high status culture. But his argument, developed for centralized France, is less suitable for more subdivided Canada. This paper explores Bourdieu's ideas through a quota sample of 40 Torontonians. Results suggest that high status cultural capital does exist in Toronto, but has little part in class relationships at work, where the true cultural capital is command of the business culture which dominates private enterprises. Business culture is also class stratified, and may play a role in class reproduction which is quite similar to that which Bourdieu asserts for high status culture.