SEARCH

SEARCH BY CITATION

Dans cette note de recherche, nous explorons le lien entre l'affichage public de la différence ethnique et les témoignages d'individus se déclarant victimes de discrimination. Notre échantillon consiste en un groupe d'indo-canadiens enquêtés au début des années 1980. Nous démontrons de hauts niveaux de discrimination chez les indo-canadiens, mais nous ne trouvons pas d'évidence de lien direct entre pratiques ethniques publiques et expériences de discrimination. Nous montrons également qu'il existe d'importantes différences au sein du groupe ethnique indo-canadien quant aux niveaux de discrimination experimentés et suggérons des explications possibles à cet état de fait. Nous formulons nos questions de recherche dans le contexte des politiques sur le multiculturalisme - spécialement, l'encouragement de manifestations publiques de l'ethnicité - et nous nous demandons si cela génère ou non, une augmentation de l'hostilité ethnique experimentée par les individus.

In this research note we explore the link between the public display of ethnic difference and self-reports of discrimination. Our sample is a group of Indo-Canadians surveyed in the early 1980s. We demonstrate high levels of discrimination among Indo-Canadians, but we find no support for a direct link between public ethnic practices and experiences of discrimination. With race held constant, we also show important differences among Indo-Canadians in levels of discriminatory experiences and we suggest possible explanations for this finding. We frame our research question in the context of the policies of multiculturalism - especially the encouragement of public expressions of ethnicity - and ask whether this exacerbates the amount of ethnic hostility experienced by individuals.