SEARCH

SEARCH BY CITATION

Dans cette communication sur les origines de classe et diverses formes de résistance chez les élèves des écoles secondaires en Ontario, l'auteur met en doute la tendance chez de nombreux chercheurs à généraliser certaines méthodes qui les font conclure que l'origine de classe est un des principaux facteurs déterminants de la participation aux sous-cultures ‘anti-école’. Alors que ces chercheurs donnent à entendre que les taux de participation sont proportionnels aux différences entre classes sur le plan de la réussite scolaire, l'auteur applique diverses mesures de la résistance à un important échantillon d'éleves sans trouver de rapport de proportionnalité entre les résultats scolaires et la resistance selon la classe sociale. La presentation des données s'accompagne d'une analyse des facteurs structured et culturels qui pourraient contribuer à obscurcir les liens entre les origines de classe et la résistance chez les éliéves ontariens.