Aspects physiques de la division sexuelle des tâches: quand la qualification professionnelle et l'organisation du travail viennent en aide aux femmes cols bleus

Authors


  • *Les auteures remercient Karen Messing, directrice du Centre pour l‘étude des interactions biologiques entre la santé et l'environnement (CINBIOSE), Ana María Seifert, chercheure, et Micheline Boucher, étudiante, pour leur participation à la réalisation de cette étude. Cette étude a été rendue possible grâce à la généreuse aide financière du Conseil de la recherche en sciences humaines (CRSH) du Canada ainsi qu’à la collaboration du comité patronal-syndical de santé-sécurité et des répondants et répondantes de l'organisation étudiée. Les auteures remercient Paul Bernard, Barbara Neis, Muriel Garon et Céline Chatigny pour avoir suggéré des améliorations à ce texte ainsi que trois réviseurs anonymes. La version finale reste l'entiére responsabilité des auteures. Cet article a été reçu en octobre 1993 et accepté en décembre 1994.

Abstract

The greatest hindrances to women's persistence in non-traditional jobs in industry are psychosocial and organizational; physical difficulties seem negligible in comparison. This study identifies the physical characteristics of three categories of manual jobs and shows how they affect the way women perform their work and their physical (and mental) health. On the basis of data collected on men and women's bodily pains, physical difficulties, and psychosocial problems, the study suggests that to a certain extent, women have succeeded qualitatively and quantitatively in entering these jobs, although problems—health risks, adaptation of tools and machinery, and the “cultural coexistence” of the sexes—remain to be resolved in the short term. The study finally suggests that women could take advantage of both organization in the workplace and their own technical qualifications to guarantee their legitimacy in such jobs.

Les principaux obstacles au maintien des femmes en emploi non tra-ditionnel en industrie sont de nature psycho-sociale ou organisation-nelle. Les difficultés d'ordre physique paraissent négligeables en comparaison. Cette étude dresse la liste des caractéristiques physiques de trois catégories d'emplois manuels et montre comment celles-ci affectent la facilité avec laquelle les femmes les occupent et leur intégrité physique (et mentale). Sur la base d'un relevé des douleurs, difficultés physiques et problèmes psycho-sociaux des femmes et des homines, l'étude suggère un succès relatif, quantitatif et qualitatif, de rintégration des femmes dans ce milieu de travail, mais encore des problemes (de santé, d'aménagement matériel, de «co-existence culturelle» des sexes) qui à moyen terme devront être résolus, et que les femmes peuvent tirer parti de l'organisation du travail et de leur qualification technique pour assurer leur légitimité dans ces emplois.

Ancillary